Les défauts visuels

 

IL EN EXISTE 3 SORTES :

 

    • La myopie : un oeil myope est un oeil géométriquement trop long. La myopie peut être aussi due à un oeil trop puissant. Une personne myope voit flou en vision de loin, mais voit bien en vision de près (dans le cas où il n’y a pas d’autre trouble visuel).
 
    • L’hypermétropie : un oeil hypermétrope est un oeil géométriquement trop court. Il peut être aussi insuffisamment «fort» (faible puissance). Sans équipement optique, l’hypermétrope doit fournir un effort de mise au point (accommodation) pour obtenir une vision nette. Cet effort visuel est nécessaire de loin, mais plus encore plus de près où la vision se trouble davantage. Cet effort permanent peut provoquer une fatigue visuelle et des maux de tête qui sont facilement évitables en portant une correction optique adaptée.
      Chez l’enfant, une accommodation trop importante peut provoquer un strabisme, il est donc essentiel de dépister l’hypermétropie tôt, d’autant plus si un membre de la famille est strabique.

 

  • L’astigmatisme : un oeil astigmate est un oeil dont la cornée (surface avant de l’oeil) a une courbure “torique” comparable à un ballon de rugby au lieu de “sphérique” telle une balle de tennis. La vision est imparfaite voire floue et déformée, aussi bien en vision de loin qu’en vision rapprochée. La personne peine à différencier les lettres P et F, M et H…
    L’astigmatisme s’accompagne souvent d’une myopie ou d’une hypermétropie. Il est préférable de compenser l’astigmatisme par une solution optique adaptée pour éviter toute fatigue oculaire, pouvant causer des maux de tête.

 

 

Les 3 premiers défauts visuels, qu’ils soient combinés ou isolés, sont corrigés par un verre ophtalmique dit “unifocal”.


VERRES ESSILOR ANTI-FATIGUE

 

Que vous soyez myope, hypermétrope ou astigmate, si vous ressentez régulièrement une fatigue visuelle, si vous sollicitez beaucoup votre vision de près dans vos activités, les verres Essilor Anti-Fatigue™ sont faits pour vous.


Enfin il y a également le mécanisme du vieillissement visuel :

 

  • La presbytie : autour de 45 ans apparaissent les symptômes de la presbytie. Vous ressentez des difficultés pour lire des petits caractères, vous avez besoin d’éloigner le texte pour mieux voir, d’améliorer l’éclairage… ce sont les symptômes de la presbytie.

Si un défaut visuel est combiné à une presbytie, vous serez corrigé par un verre ophtalmique dit “progressif ”qui, avec une même paire de lunettes, offre une vision nette de loin comme de près.
La puissance varie progressivement entre la vision de loin pour la partie supérieure du verre et la vision de près pour la partie inférieure. Et cela, sans rupture optique – comme c’est le cas avec des double-foyer – mais selon la technologie “progressif” que vous portez, vous aurez plus ou moins de zones de déformation de la vision périphérique.

 


VERRES ESSILOR VARILUX SERIES

 

Issue des dernières avancées dans le domaine de l’optique et d’une meilleure compréhension de la physiologie du porteur, Varilux Series est la solution visuelle la plus sophistiquée de la gamme Varilux grâce à 3 innovations majeures :

  • Nanoptix : assure l’équilibre en mouvement et des images quasiment plus déformées.
  • SynchronEyes : permet de bénéficier d’une vision « grand angle ». Les images restent nettes partout dans le verre.
  • Et exclusivement pour les magasins bénéficiant de la technologie “prise de mesure 3D : eyecode” : 4D Technology, une révolution dans la personnalisation qui prend en compte l’oeil directeur.

 

Selon le verre progressif porté, vous aurez plus ou moins de zones de déformation de la vision en vision périphérique.